7 astuces pour réparer ses vêtements soi-même

“Si les gens avaient encore des couturières dans leur famille, ils ne jetteraient pas les choses comme ils le font. Si vous n’avez aucune idée de la façon dont quelque chose a été fait, vous ne pouvez pas l’apprécier.” 

Ses belles paroles sont signées Dilys Williams, fondatrice et directrice du Centre pour la mode durable. En effet, il faut déjà s’être essayé à quelques travaux de couture pour se rendre compte de la complexité de la tâche. Malgré tout, nul besoin d’être une couturière chevronnée pour raccommoder ses vêtements abîmés.

Un t-shirt déchiré, un pull troué, un bouton qui a sauté : découvrez nos 7 astuces pour réparer vos vêtements vous-même.

Atelier Unes - DIY Réparer - Un jean troué au niveau des genoux

1. Réparer un vêtement déchiré ou troué

Que toutes celles qui ont vu les coutures de leurs fringues tomber en lambeau lèvent la main !

Même en prenant soin de nos vêtements, un trou est souvent vite arrivé. Il faut dire que dans 80 % des cas, la mauvaise qualité est la grande responsable

Avec le temps, vous commencez à connaître le topo : des matériaux médiocres, des fibres fines comme du papier à cigarette, des processus de coloration qui détonnent, des passages en machine répétitifs (qui plus est au contact de fermeture Éclair ou de fermoirs de soutien-gorge), etc. Voici le combo parfait pour voir apparaître des petits trous un peu partout sur vos vêtements préférés en un rien de temps. 

Afin de contrer ce type de désagrément, une seule solution s’impose : ne plus acheter de vêtements bas de gamme provenant de la Fast-Fashion. 

Pour le reste, on vous propose une alternative couture rapide et facile pour continuer - malgré tout - de porter et d’user jusqu’au bout vos t-shirts troués. 


Nous allons nous attaquer aux coutures défaites. Votre mission - si vous l'acceptez - sera de recoudre les points manquants. Cette première astuce de l’opération “Il faut sauver les vêtements (de Brian)” nécessitera l’intervention d’une aiguille à coudre et d’un fil de coton (ou de polyester éventuellement). 

Nous allons apprendre à réaliser une couture invisible

L’intervention aura lieu sur l’endroit du vêtement, c’est-à-dire le côté visible.

  1. Enfilez le fil dans le chas de votre aiguille. 
    Autrement dit, le petit trou qui peut parfois nous donner du fil à retordre. (C’est le cas de le dire.) Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez vous munir d’un enfile-aiguille, qui, comme son nom l’indique, permet d’enfiler le fil dans l’aiguille. CQFD. Revenons à notre couture. 
  2. Faites un nœud à l’extrémité de votre fil. 
    Jusqu’ici, tout devrait bien se passer. 
  3. Maintenez face à vous la couture ouverte qui a besoin d’être suturée. De l’envers vers l’endroit, piquez votre aiguille dans l’un des côtés, à l’une des extrémités du trou. 
  4. Piquez votre aiguille désormais dans le côté opposé et ressortez-la quelques millimètres plus loin, le long de la déchirure. 
  5. Faites de même de l’autre côté et ainsi de suite jusqu’à ce que vous atteignez le haut du trou. 
  6. Tirez votre fil et laissez la magie opérer. 

Veillez à faire un bon nœud sur l’envers de votre vêtement. 

Atelier Unes - DIY Réparer - Focus sur la fermeture éclair de la manche d'un perfecto en cuir noir

2. Réparer une fermeture Éclair cassée

Entre celles qui ne glissent plus, celles qui glissent trop ou encore celles dont les dents ont disparu, la fermeture à glissière peut s’avérer être un véritable calvaire. D’autant que remplacer une fermeture Éclair est une tâche un peu plus complexe que de coudre à la main. Alors on vous propose aujourd’hui trois méthodes pour réparer votre glissière sans avoir besoin de la changer. 

Réparer une fermeture Éclair qui glisse

Un bout de salade entre les dents, une crotte de nez sur le visage, une braguette ouverte, voici le top trois des situations gênantes dont on aimerait À TOUT PRIX être informées par nos collègues avant notre rendez-vous super important dans le bureau du chef. 

Concernant les deux premiers cas, on vous conseille d’investir dans un miroir de poche. Pour ce qui est de la braguette qui file :

  1. Munissez-vous d’un anneau de porte-clé. Enfilez-le dans le trou de la languette de la fermeture Éclair.
  2. Avant de boutonner votre pantalon, passez l’anneau dudit bouton. Le tour est joué. 

Réparer une fermeture glissière bloquée

Que l’on soit coincé dans son vêtement qui ne veut plus s’ouvrir ou - au contraire - qu’on ne puisse plus l’enfiler à cause d’une fermeture Éclair qui ne veut plus bouger, c’est très frustrant, on vous l’accorde. Néanmoins, ce n’est pas une fatalité.

On vous propose deux solutions “minute” pour lubrifier votre tirette et lui permettre de glisser à nouveau, comme au premier jour. Pour cette astuce vous aurez besoin d’un pain de savon ou d’un crayon à papier

Pour le reste, rien de compliqué : frottez votre savon ou votre crayon sur les dents de la glissière. Vous n’avez plus qu’à faire bouger votre curseur d’un côté puis de l’autre. 

Réparer la tirette d’un curseur 

And last but not least, que faire si la tirette de votre curseur a rendu l’âme ? En cas d’urgence, vous pouvez vous servir de la première technique avec l’anneau de porte-clé  ou même d’un trombone.

Néanmoins : praticité 1, look 0

De ce fait, vous pouvez opter pour une solution plus radicale : changer le curseur de votre fermeture Éclair. Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas aussi compliqué qu’il n’y paraît. 

Vous devrez vous munir d’un nouveau curseur de la même taille que votre curseur actuel. Si vous pouvez le chiner sur l’un de vos anciens vêtements, c’est encore mieux !

  1. À l’aide d’une pince, retirer le butoir en haut de votre fermeture glissière.
  2. Retirez le curseur cassé et faites glisser le nouveau. 
    En ce qui concerne le butoir, vous pouvez vous en procurer dans une mercerie ou réaliser plusieurs points avec un fil épais de préférence à la place de l’ancien butoir. 
  3. Faites plusieurs points superposés pour empêcher le curseur de s’échapper.

Atelier Unes - DIY Réparer - Focus sur de la laine grise tricotée

3. Réparer un vêtement accroché 

Imaginons maintenant que vous veniez de recevoir votre pull Azalée (avant les fêtes de Noël en plus). Impatiente de vous en revêtir, vous le déballer soigneusement de son carton, avant de l’enfiler. Ravie du tombé de sa coupe cintrée et de ses motifs originaux, voilà que l’un de vos bijoux accroche malencontreusement l’un des fils à double-retord de la maille. 

Sacrilège ! 

Eh bien rassurez-vous, nous avons deux techniques à vous proposer pour remédier à ce malheureux évènement. 

La première - toute simple - consiste simplement à faire rentrer le fil du pull à l’intérieur de celui-ci. À l’aide d’une aiguille ou même d’un trombone, il vous suffit d’attraper le fil tiré et de le passer de l’autre côté. Le tout avec délicatesse bien évidemment.

La seconde méthode est plus fastidieuse, mais permet de récupérer son pull comme neuf. À l’aide d’une aiguille à tapisserie ou même d’un “remailleur” (autrement dit un outil conçu pour remailler), reformez une à une les mailles. 

Enfiler votre aiguille dans la première boucle, puis passez-la dans la seconde et ainsi de suite. C’est comme s’il ne s’était rien passé ! 

Atelier Unes - DIY Réparer - Un ourlet en train d'être cousu à la machine à coudre

4. Faire un ourlet

On a tous un pantalon préféré. Un pantalon que l’on met à toutes les occasions tant il est parfait. Malheureusement, voilà quelque temps maintenant que l’ourlet se défait, se découd. Loin d’être une fatalité, il est désormais l’heure de se retrousser les manches et de lui régler son compte à coup de points de chausson

  1. Munissez-vous de votre aiguille tout terrain et d’un fil de polyester (plus fin qu’un fil de coton, plus adapté pour un rendu invisible.)
  2. Sur l’envers, piquez de droite à gauche à 1 centimètre du bord supérieur de votre ourlet en ne prenant que l’épaisseur de l’ourlet. 
  3. Toujours de droite à gauche, piquez cette fois-ci juste au-dessus du bord supérieur de l’ourlet en attrapant un seul fil. Ainsi, le point sera invisible sur l’endroit du tissu. 
  4. Piquez à nouveau dans l’ourlet, de gauche à droite à 1 centimètre du bord supérieur. À ce stade, vos points forment comme un petit triangle ou une petite montagne. 

Continuez ainsi tout le long de votre ourlet. Terminez par un point d’arrêt : piquez votre aiguille quelques millimètres au-dessus du dernier point de sortie de votre aiguille. 

L’aiguille toujours plantée dans votre tissu, enroulez votre fil plusieurs fois au bout de votre aiguille et tirez. 

Atelier Unes - DIY Réparer - Bouton en train d'être cousu

5. Recoudre un bouton

Parmi les accidents vestimentaires les plus courants, il y a bien évidemment la perte fortuite d’un bouton. C’est bien la raison pour laquelle vos plus belles chemises sont souvent vendues avec un ou deux boutons de rechange. 

Mieux vaut prévenir que guérir, comme dirait l’adage. 

Heureusement pour vous, recoudre un bouton est à la portée de tous (pour autant que l’on possède du fil et une aiguille.) Jusque-là, rien de bien sorcier. 

La première étape consiste à passer un fil (spécial bouton de préférence, mais un fil classique en coton fait également l’affaire) dans le chas de votre aiguille. Premièrement, on vous conseille de doubler votre fil pour plus de solidité. Autrement dit : vous pliez votre fil en deux comme pour emprisonner votre aiguille.

Deux options s’offrent à vous : où vous faites un nœud à l'extrémité de vos fils ou vous la jouez professionnel à fond et vous faites un point d’arrêt. 

C’est alors que les choses sérieuses commencent. 

  1. Insérez désormais l’aiguille dans l’un des trous de votre bouton, puis dans le second et piquez à nouveau votre tissu au plus proche du nœud précédemment formé. Ne serrez pas trop fort, laissez une marge de quelques millimètres (minimum 2) entre votre bouton et le tissu. C’est ce qu’on appelle la tige du bouton. Elle permet de laisser de la place à la boutonnière.
  2. Répétez l’opération 4 à 5 fois. Selon si votre bouton possède deux ou 4 trous, vous pouvez soit créer une croix ou deux lignes parallèles. 
  3. Lors de votre dernier tour, enroulez votre fil autour de la tige ou queue de bouton 4 à 5 fois. 
  4. Enfin, il ne vous reste plus qu’à faire à nouveau un point d’arrêt.

Il ne vous reste plus qu’à couper votre fil au plus près du nœud et TA-DA. Vous maniez désormais l’art de recoudre un bouton telle une professionnelle. 

Atelier Unes - DIY Réparer - Réparer la maille

6. Réparer un trou dans une maille 

Si vous avez lu notre dossier sur la laine, vous savez que les pulls font partie des pièces les plus polluantes d’un dressing. (On se répète mais c’est important.) De ce fait, vous ne pouvez décemment pas jeter vos mailles dès qu’un petit trou apparaît ! 

D’ailleurs, pour vous aider à prendre bien soin de vos petites laines, un nouveau guide d’entretien est en préparation. 

Mais revenons à nos moutons. 

On ne recoud pas une maille comme on recoud un t-shirt en coton. En effet, la matière n’est pas tissée de la même façon, justement : l’un est tissé, l'autre est tricoté. C’est ce qui forme la maille. 

De ce fait, si l'on veut se fondre dans la masse, il va falloir reproduire le même schéma pour refermer ce trou disgracieux. 

Il est temps de vous munir de votre plus belle aiguille et d’un fil de la même couleur que de notre patient du jour, soit votre vêtement en maille troué.

  1.  Faites un point d’arrêt sur l’un des côtés du trou (au choix) sur l’envers de votre vêtement. 
  2. Faites plusieurs points parallèles afin de parcourir l’intégralité du trou.
  3. Lorsque cela vous paraît suffisant, on va légèrement bifurquer pour répéter le même procédé perpendiculairement aux points précédents. Seule différence : passez votre fil en-dessous puis au-dessus des fils perpendiculaires, comme pour créer un tissage. 

Veillez à ne surtout pas trop tirer sur les fils, la souplesse est de mise. 

Terminez par un joli point d’arrêt - tel que vous savez bien les faire maintenant - et admirez le travail. 

Sur ce, le raccommodage ne devrait plus avoir de secret pour vous. On espère que l’on aura pu vous apprendre quelques petits tips et n’hésitez pas à partager avec nous vos réalisations à la maison

Envie de participer à
une mode durable ?

Bonjour, je suis Violette !

Avec l'aide de +60.000 passionnées, nous avons co-créé notre vestiaire éco-responsable pour femme.

Tu veux participer
à notre dernier sondage ?

3 minutes top chrono